Réservation
Date d'arrivée
Nuit(s)
Adulte(s)

Tirel Guerin, une tradition d’avance...

Marque Bretagne

La pointe du Grouin

Accueil  / Découvrir / La région  / La pointe du Grouin

La Pointe du Groin est la pointe la plus au nord de Cancale, juste en face se trouve l’Ile des Landes.

La pointe du Grouin s’étire dans un cadre majestueux entre Cancale et Saint-Malo. Si vous êtes en jambes, partez de Cancale pour parcourir 7 km entre ajoncs et pins au-dessus des flots et d’anses abritées. Atteindre la pointe n’en sera que plus magique.

Si vous y allez en voiture, utilisez l’aire de stationnement et empruntez le sentier se frayant un chemin dans la végétation rase avant d’atteindre progressivement les roches découpées et les falaises mouvementées.

C’est la pointe la plus au nord de Cancale. Dans son prolongement se trouve le Phare de la Pierre-de-Herpin. Cette pointe sert à tracer la ligne de départ de la course de la Route du Rhum. Elle est dominée par un sémaphore construit en 1861 qui servait à surveiller le passage des bateaux au large. Il a été racheté en 2000 par le Conseil Général pour y accueillir le public et assurer la préservation des sites naturels de la Côte d’Émeraude, par la présence d’une exposition permanente gratuite. Elle offre une vue inédite sur la partie sud du Mont Saint-Michel. Cette pointe rocheuse et sauvage domine la mer de 40 mètres. Le panorama s’étend du cap Fréhel à Granville en passant par la baie du Mont Saint-Michel, au large des îles Chausey. Un sentier permet d’aller, à marée basse, explorer une grotte creusée dans la falaise.
L’Ile des Landes, qui est en face, constitue une réserve ornithologique et botanique.
Depuis sa restauration la pointe du Grouin a été recolonisée par une végétation très variée et très riche. Une soixantaine d’essences végétales a été recensée en juillet 2007. Parmi les espèces on a identifié la criste marine, l’inule perce-pierre, la spergulaire marine, la petite centaurée marine, l’armérie, …Le vent salé, les embruns, le piétinement, la pauvreté du sol favorisent certaines plantes. Les plantes halophiles (adaptées au milieu salé) se développent très bien.Cette flore inextricablement liée à la faune (insectes, reptiles, oiseaux…) est une des richesses de la pointe du Grouin et, là aussi, une conservation et une protection du site s’imposent.

↑ Remonter
Suivez nous